Application mobile: Choisir le meilleur langage de programmation pour votre application native

Vous avez donc une excellente idée pour une application native, mais vous ne savez pas comment la créer et par où commencer du côté du développement.

L’une des premières questions que vous devrez vous poser est de savoir quel langage de programmation convient le mieux à ce que vous essayez de construire et quel est le meilleur chemin ?

Commençons par les bases. Les applications natives sont celles conçues pour un système d’exploitation spécifique. Par exemple, faites la différence entre une page Web mobile que vous affichez sur un navigateur et une application telle qu’Instagram que vous téléchargez sur votre appareil. Contrairement à une application Web, une application native vous permet d’envoyer des notifications push et de partager rapidement des données d’une application à une autre.

Ces applications spécifiques à la plate-forme interagissent de manière transparente avec toutes les autres facettes d’un smartphone ou d’un autre appareil mobile, permettant à l’application d’interagir instantanément avec la caméra, le microphone ou la géolocalisation de l’utilisateur. Le dernier exemple profite au créateur d’applications, lui permettant de personnaliser ses offres et ses récompenses en fonction de l’emplacement, tandis que l’utilisateur peut profiter des offres ou des vitrines à proximité.

Appréciez-vous la vitesse de l’application sur le front-end ? Quelque chose de facile à manipuler en arrière-plan ? Les deux? Au fur et à mesure que vous vous familiarisez avec les plates-formes et la programmation de surface, les décisions concernant comment, quand et pourquoi utiliser un langage spécifique deviennent plus claires.

Comprendre vos plateformes de développement

Pour savoir sur quelle plate-forme créer votre application native, vous devez savoir si votre base d’utilisateurs a tendance à se rassembler sur iOS, Android ou les deux. Avec une bonne idée d’application en tête et une compréhension de votre marché cible, vous pouvez acheter des langues en toute confiance sur une plate-forme donnée. Jetons un coup d’œil à certains des plus populaires ci-dessous:

Meilleurs langages de codage pour iOS :

Objectif c

Objective-C, longtemps considéré comme le langage par défaut d’Apple, est en plein essor depuis les années 1980. En tant que porte-étendard d’iOS depuis si longtemps, ce langage de programmation polyvalent dispose d’une bibliothèque étendue et est connu de presque tous les développeurs Apple.

Un autre avantage majeur de l’utilisation d’Objective-C est sa stabilité. Une fois que vous avez développé votre application sur la langue, vous n’aurez pas besoin de passer beaucoup de temps sur les mises à jour et les nouvelles versions. Malheureusement, Apple semble s’éloigner de l’Objective-C. Ses performances sont un peu limitées et n’incluent pas les fonctionnalités modernes des nouveaux concurrents.

Rapide

Si Objective-C représente le présent, Swift est certainement l’avenir d’iOS. Apple essaie clairement de faire de Swift son langage de codage de prédilection. Au fur et à mesure que l’accent est mis sur Swift, il devrait être au sommet de toute conversation lors du choix d’une langue iOS. En termes simples, Swift est la nouvelle version beaucoup plus rapide d’Objective-C.

En plus d’un processus de développement plus rapide, les autres avantages de l’utilisation de Swift sont son évolutivité facile et un système de sécurité qui empêche le code de planter. D’un autre côté, Swift est encore un langage relativement jeune, donc sa bibliothèque et ses ressources sont limitées par rapport à Objective-C. Une autre considération est qu’il y a moins de développeurs Swift par rapport à son prédécesseur ; Cependant, cela devrait changer dans les années à venir.

Python

Ce langage toujours populaire est particulièrement utile pour les applications mobiles qui exploitent de grandes quantités de données et/ou l’apprentissage automatique. Python est capable de traiter facilement de gros paquets de données et de les interpréter pour les développeurs. Netflix, Reddit et Facebook font partie des grands utilisateurs de Python pour ces raisons exactes.

Bien que Python était à l’origine destiné à être un langage de script, c’est l’un des langages les plus populaires pour les développeurs d’applications natives en raison de sa capacité à gérer d’énormes ensembles de données. Il est également préféré pour ses nombreuses options de bibliothèque tierces, qui lui confèrent un avantage sur Swift lorsque vous travaillez sur des applications back-end. Un autre avantage de Python est qu’il est facile à comprendre, vous disposez donc d’une large base de développeurs qui peuvent l’utiliser, et il peut être intégré à d’autres langages populaires tels que Java.

RubyMotion

En 2012, RubyMotion a été publié et a défié la mainmise d’Objective-C sur le développement d’applications mobiles iOS. En permettant aux programmeurs d’utiliser le langage très apprécié de Ruby pour créer des applications natives, RubyMotion offre toujours une alternative intéressante aux options les plus populaires énumérées ci-dessus.

Techniquement, RubyMotion peut être utilisé comme langage multiplateforme, mais il est couramment utilisé pour le développement iOS. Il est connu pour fonctionner très rapidement et offrir aux développeurs une variété d’outils de test. Étant donné que RubyMotion est un langage multiplateforme, un inconvénient majeur est qu’une fois que vous avez écrit votre code en Ruby, vous devrez toujours apprendre l’API hôte, qui sera écrite en Objective-C ou Swift.

Meilleurs langages de codage pour Android :

Java

La langue officielle d’Android est aussi la plus populaire. Gardez à l’esprit que Java est flexible et peut être une option si vous êtes intéressé par le développement d’applications multiplateformes. Pour les développeurs d’applications natives, il présente également de nombreux avantages. En tant que langue par défaut d’Android, il dispose d’une grande variété de bibliothèques et d’une bonne sélection de matériel open source avec lequel travailler. Il a tendance à permettre une expérience utilisateur plus rapide que les autres langages Android.

Certains des inconvénients de Java incluent le fait qu’il s’agit d’un système compliqué à apprendre et que son utilisation n’est pas conseillée aux codeurs novices. De plus, effectuer des tâches simples peut sembler ardu car une quantité excessive de code est nécessaire pour des commandes relativement mineures. Plus il y a de code écrit, plus il peut alors conduire à des erreurs.

Kotlin

L’une des principales alternatives à Java est Kotlin, un langage open source créé en 2011. Kotlin peut être un choix attrayant par rapport à Java car le processus d’écriture de code est plus facile, ce qui se traduit par un code plus court et plus compressé (le rendant moins susceptible de produire les erreurs). Kotlin est également flexible et peut être facilement converti en Java, car il a accès aux mêmes bibliothèques.

Un inconvénient de Kotlin est qu’il a tendance à être plus lent que Java dans l’ensemble. De plus, comme il s’agit de l’un des langages Android les plus récents, l’aide des développeurs et des programmeurs est limitée par rapport à Java.

C/C++

Bien que ces langages soient considérés comme plus compliqués que d’autres sur cette liste, C/C++ offre beaucoup de flexibilité. Que vous recherchiez un programme de bas niveau ou quelque chose de plus sophistiqué comme une interface utilisateur graphique (GUI), ces langages peuvent faire le travail. En tant que langage compilé, dont nous parlerons plus en détail sous peu, c’est une option extrêmement rapide pour les applications natives. Et grâce à sa popularité auprès des développeurs, il existe une énorme communauté facilement disponible ainsi que d’innombrables ressources via les bibliothèques et les compilateurs.

C/C++ doit être évité si vous travaillez avec des programmeurs débutants en raison de sa complexité. Pour ceux qui le maîtrisent, il y a des tonnes de points positifs. Il suit également une syntaxe similaire à Java, offrant une certaine latitude dans la courbe d’apprentissage.

Lua

Bien qu’Android ne prenne pas en charge Lua par lui-même, la langue est souvent convertie en système d’exploitation à l’aide d’un kit de développement logiciel (SDK) Android. Il est le plus souvent utilisé pour les applications de jeu et est reconnu comme un langage de haut niveau très rapide et relativement facile à utiliser.

Un autre avantage majeur est qu’il ne prend pas beaucoup de mémoire et qu’il peut être facilement transféré vers les langages C/C++, ce qui le rend si utile pour Android. Étant donné que Lua n’est pas très courant, il dispose de ressources limitées et pourrait nécessiter plus de temps pour que les développeurs écrivent leur propre code ou corrigent les problèmes.

Langages de codage multiplateformes:

C# et Xamarin

Le langage de programmation C# de Microsoft est idéal pour les applications Windows, mais son code peut être compilé de manière croisée et exécuté sur iOS et Android pour les applications natives. C’est grâce à Xamarin. En plus de n’avoir besoin que d’un seul code de base, même lorsqu’il est utilisé sur plusieurs plates-formes, un autre avantage de C# est qu’il n’y a pas de décalage ni de problème de vitesse. Pour Android, C# est également souvent plus simple à utiliser que Java en raison de sa syntaxe simple.

Cependant, il existe un pool limité de ressources et de développeurs expérimentés qui travaillent avec Xamarin. De plus, les applications créées avec Xamarin sont normalement deux fois plus grandes que votre application native moyenne.

HTML5

Bien que HTML soit normalement réservé aux applications Web, son langage de programmation peut être transféré vers des applications natives via un logiciel tiers (notamment Apache Cordova). Cela vous donne des fonctionnalités et la sensation de naviguer sur le Web sur une application.

La cinquième révision de HTML est facile à utiliser, ce qui en fait le langage de programmation parfait pour les débutants. Sur le papier, vous devriez également économiser sur les coûts, car vous n’êtes pas tenu de payer des redevances et il peut être utilisé sur tous les appareils. Cependant, si vous transférez le codage HTML vers les applications natives iOS et Android, vous devrez probablement payer deux équipes de programmation différentes. Gardez également à l’esprit la dépendance excessive à l’égard des tiers pour vous assurer que votre application native fonctionne comme il se doit. Lorsque des erreurs se produisent dans l’application, il faut une bande passante et un temps précieux pour les corriger.

Réagir natif

Cela fait cinq ans que Facebook a publié React Native, qui a immédiatement attiré l’attention pour être un nouvel ajout prometteur aux langages de codage multiplateformes. Le framework permet de créer des applications natives sur iOS et Android, et est salué pour son temps de développement court. Un avantage évident est que vous n’avez besoin de créer le code qu’une seule fois et que vous pouvez ensuite l’utiliser pour les deux principaux systèmes d’exploitation. C’est aussi généralement moins cher d’emprunter cette voie. Étant donné que React Native est basé sur JavaScript, vous n’aurez probablement besoin que d’un développeur JavaScript pour vous aider à implémenter le langage.

Étant donné que React Native est soutenu par une jeune communauté de développeurs enthousiastes, il aura bientôt encore plus d’outils à sa disposition. Les opposants se sont plaints de bogues apparents qui entravent la navigation et, en raison du fait qu’il s’agit d’un langage multiplateforme, il est possible que tous les modules personnalisés créés par vos développeurs se retrouvent dans une variété de bases de code.

Dard

Le framework d’interface utilisateur de Google, Flutter, a développé un nouveau langage multiplateforme connu sous le nom de Dart. Comme pour les autres langages multiplateformes, l’attrait de Dart vient de la possibilité d’utiliser une base de code qui fonctionne sur iOS, Android et le Web. Dart est également équipé d’une vaste bibliothèque de base et dispose d’un certain nombre d’outils utiles tels que Dev_complier qui peut accélérer le processus de développement.

Dart reçoit également des notes élevées pour sa facilité d’apprentissage, mais il a toujours une petite communauté et n’est pas encore devenu aussi compétitif que certains de ses rivaux multiplateformes.

Avec tous ces choix, il peut être intimidant de prendre la bonne décision lors du choix d’une langue pour votre application native. Voici quelques éléments à considérer pour vous aider à faire le bon choix.

Comprendre la capacité de performance attendue de votre application

Les langages de codage peuvent varier considérablement en fonction de la syntaxe, de la frappe et du niveau. Lorsque l’on examine les différences d’implémentation, il y a deux distinctions à faire : les langages compilés et interprétés.

Les langages compilés suivent un processus statique où le programme est directement converti en code par sa machine cible. Les langages interprétés nécessitent un programme différent pour lire et exécuter le code. L’approche ici est davantage l’exécution ligne par ligne, par opposition aux langages compilés dont le code est défini manuellement au préalable.

Alors qu’est-ce que tout cela signifie? Eh bien, cela dépend de la façon dont vous le regardez et de votre expérience avec les deux plates-formes. Alors que les langages compilés ont le luxe de s’exécuter plus rapidement avec moins de problèmes, ils ne sont pas toujours avantageux. Les langages interprétés permettent aux développeurs plus de liberté, car aller ligne par ligne signifie que le code peut être modifié pendant l’exécution et il offre un typage dynamique que les langages compilés n’offrent pas.

Certains exemples courants de langages compilés que nous avons mentionnés sont C#, Java, Kotlin, Objective-C et Swift.

Pour les langages interprétés, les codes les plus populaires incluent Python, Ruby, PHP et JavaScript.

Disponibilité des ressources pour les programmeurs

L’un des facteurs les plus importants lors de l’examen du langage de programmation à utiliser pour votre application native est le nombre de ressources disponibles pour chaque langue. En ce qui concerne les ressources, vous recherchez probablement deux choses : d’abord, vous voulez un langage avec une communauté établie de programmeurs sur laquelle vous pouvez puiser pour obtenir de l’aide. Deuxièmement, il est important de trouver un langage avec une vaste bibliothèque de solutions open source afin que les programmeurs que vous embauchez n’aient pas à réinventer la roue lorsqu’ils travaillent sur chaque mise à jour ou erreur.

Les langages avec une grande communauté de programmeurs incluent Python, Java et C#. Python est vénéré à la fois par les débutants et les programmeurs plus expérimentés car il est simple, mais possède une large gamme d’applications. Étant donné que Python propose une grande variété, des applications mobiles populaires comme Instagram à l’intelligence artificielle, il existe une offre élevée de programmeurs en demande.

Certains langages notables avec une bibliothèque volumineuse de solutions incluent Java et PHP. Java compte environ 400 000 bibliothèques différentes et a reçu des notes élevées pour sa large sélection de ressources pour les programmeurs qui fonctionnent le plus souvent sur Android. Cependant, il peut également être utilisé sur d’autres plates-formes.

Bien que ces langages fonctionnent pour de nombreuses personnes, il se peut que vous recherchiez quelque chose de spécial lors de la création de votre application native. La beauté d’avoir des centaines de langages de programmation sur le marché signifie que vous ne manquez certainement pas d’options.

Une fois que vous avez réduit votre plate-forme cible pour votre public et que vous avez une idée de la façon dont vous voulez que votre application fonctionne, les options deviennent plus claires. Cela vous rapproche un peu plus de la recherche de la langue parfaite pour votre nouvelle application native.

Camilo Usuga est le CTO et Head of Product chez Talos Digital.

#Choisir #meilleur #langage #programmation #pour #votre #application #native