Application mobile: Des collections en réalité augmentée pour découvrir les créateurs locaux pendant la Boston Fashion Week

Les participants étaient invités à explorer la ville de Boston pour découvrir un large éventail de créations de mode en réalité augmentée, mais aussi les travaux de designers, de photographes et de stylistes locaux.

Plus de 60 œuvres locales situées dans divers lieux publics et pittoresques de la ville de Boston étaient accessibles en réalité augmentée pendant la Fashion Week.

Après avoir téléchargé l’application de réalité augmentée gratuite Hoverlay Spaces, les visiteurs ont pu découvrir et activer sur l’écran de leurs smartphones des pièces uniques de créateurs qui avaient choisi d’afficher leur collection en réalité augmentée. Certaines pièces des collections étaient visibles depuis des espaces publics comme “Harvard Square” ou près de sites touristiques de Boston, comme le “Rose Kennedy Greenway”.

Dans cette expérience les créateurs ont souhaité allier les technologies immersives qui permettent de partager largement un contenu et ceci sans frontière et d’en faire une expérience unique qui valorise le savoir-faire local des artisans de ce savoir-faire des créateurs locaux. En effet, chaque vêtement de la collection en réalité augmentée a été créé par un habitant de Boston. Cela comprenait des créateurs d’accessoires, des photographes, des illustrateurs, des artistes textiles, des écoles de mode, des historiens de la mode, des stylistes, des coiffeurs, des maquilleurs ou des mannequins.

De manière très concrète, on pouvait – par exemple – admirer la nouvelle collection de robes de mariées de L’atelier Andrée Ciccarelli , un atelier de créateur local.

Un événement qui dure dans le temps

Chaque jour pendant la “Boston Fashion Week”, un nouveau contenu en réalité augmentée était disponible. Un contenu disponible pendant deux semaines supplémentaires après la fin de l’événement et qui permet de prolonger cette expérience.

Jay Calderin, fondateur de la Boston Fashion Week, et Nicolas Robbe, PDG et cofondateur de la société Hoverlay se sont tous les deux confiés à nos confrères du site VRScout sur le choix d’avoir intégré des œuvres en réalité augmentée lors du show.

« Notre objectif était de présenter cet événement à tous les professionnels de la mode dans la région de Boston mais aussi de le partager avec le grand public », a indiqué Jay Calderin. « L’objectif était de leur faire ressentir le potentiel de créativité avec le contenu et qu’ils puissent découvrir le potentiel de la réalité augmentée comme une nouvelle plateforme de contenu pour la mode. »

Selon Jay Calderin, trouver un groupe diversifié d’artistes pour représenter le défilé de mode de Boston de cette année a nécessité une certaine planification : « Nous avons constitué un groupe qui comprend un mélange de talents établis et de nouveaux venus. Techniquement, 43 créateurs de mode étaient représentés, mais la création du contenu de chaque galerie implique généralement une grande équipe de professionnels de la mode », il a ajouté : « Nous voulions également présenter autre chose que la création de mode, nous avons donc des galeries consacrées aux créateurs d’accessoires, aux photographes, aux illustrateurs, aux artistes textiles, aux écoles de mode, aux historiens de la mode, aux stylistes, aux professionnels de la beauté. »

Lorsqu’il a dû trouver un moyen de lancer 62 créations de mode en réalité augmentée dans toute la ville de Boston, Jay Calderin s’est adressé à Nicolas Robbe, de la société Hoverlay. L’application Hoverlay construit automatiquement une carte qui guide les visiteurs vers ces expériences en réalité augmentée qui sont cachées. « Une fois qu’ils se trouvent dans un rayon prédéfini de cet emplacement, nous avons choisi de faire apparaître du contenu autour d’eux en fonction d’une disposition dans l’espace prédéfinie, tout ceci prend vit en 3D dans la solution Hoverlay Spaces », a précisé Nicolas Robbe à VRScout.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ouvrir l’application et scanner le QR code placé à chaque endroit pour enrichir la collection.

L’emplacement de chaque contenu de mode en réalité augmentée a été choisi en fonction de son accessibilité et de son histoire. Nicolas Robbe et Jay Calderin souhaitaient que la Boston Fashion Week ait un impact sur autant de quartiers que possible. En plus de Boston, l’équipe prévoit d’ajouter des “avant-premières satellites” de la Boston Fashion Week à New York, en Californie, à Miami, à Londres et à Porto Rico. Ils ont également l’intention de rendre le contenu disponible pour tous une fois la Fashion Week de cette année terminée.

Le passage de la Fashion Week de Boston au format réalité augmentée a demandé beaucoup de travail, mais c’est l’approche croissante des événements qui allient technologies immersives pour élargir la visibilité aussi bien sur place qu’en ligne et pour compléter la programmation.

Interrogée sur l’avenir de la réalité augmentée et de la mode, Jay Calderin a précisé : « J’ai l’impression que c’est la nouvelle frontière. Elle a déjà généré tellement d’excitation et de créativité, et nous n’avons fait qu’effleurer la surface. »

L’application Hoverlay est disponible sur iOS et Android.

Pour plus d’informations, visitez Boston Fashion Week et Hoverlay Spaces.

#Des #collections #réalité #augmentée #pour #découvrir #les #créateurs #locaux #pendant #Boston #Fashion #Week