Application mobile: Vodafone Idea affiche une perte de Rs 7144,6 crore pour Q2, ARPU jusqu’à Rs 109, Telecom News, ET Telecom

Vodafone Idea affiche une perte de Rs 7144,6 crore pour Q2, ARPU jusqu'à Rs 109Mumbai: la perte nette de Vodafone Idea (Vi) pour le deuxième trimestre fiscal s’est réduite à 7 144,6 crores de Rs contre 7 312,9 crores de Rs au trimestre précédent, soutenue par une augmentation du revenu moyen par utilisateur (ARPU) à la suite de hausses de prix segmentées même en tant qu’abonné les pertes ont fortement diminué.

Le seul opérateur privé indien déficitaire – entraîné par des coûts de financement et d’amortissement élevés – a réaffirmé que son avenir dépendait de plusieurs facteurs, notamment une levée de fonds réussie et le soutien de ses prêteurs. Son auditeur, dans un rapport, a déclaré que les performances financières de l’entreprise ont nui à sa capacité à générer les flux de trésorerie suffisants dont elle a besoin pour régler ou refinancer ses dettes à leur échéance.

« La capacité de l’entreprise à poursuivre son exploitation dépend de sa capacité à lever des fonds supplémentaires au besoin et des négociations fructueuses avec les prêteurs pour un soutien continu et la génération de flux de trésorerie provenant de ses opérations dont elle a besoin pour régler ses dettes à leur échéance », dit le télécom.

La dette brute totale de Vi (à l’exclusion des dettes de location et y compris les intérêts courus mais non échus) s’élevait à environ Rs 1,9 crore lakh, y compris les obligations de paiement différé du spectre, les cotisations statutaires au gouvernement et la dette des banques et des institutions financières. Sa trésorerie et ses équivalents de trésorerie ont chuté à Rs250 crore fin septembre, contre Rs920 crore fin juin. La société a cependant déclaré qu’elle avait rempli toutes ses obligations de dette jusqu’à ce jour.

Les revenus trimestriels de l’opérateur à court d’argent ont augmenté à 9 406,4 crores de Rs au cours du trimestre juillet-septembre, contre 9 152,3 crores de Rs au premier trimestre fiscal. Vi a déclaré que la croissance trimestrielle de 2,8% des revenus a été aidée par la reprise des activités économiques et l’assouplissement des blocages/restrictions induits par une grave deuxième vague de COVID, qui avait eu un impact sur le premier trimestre de l’exercice.

« Au cours du dernier trimestre, nous avons assisté à une reprise de notre dynamique opérationnelle alors que l’économie a commencé à s’ouvrir progressivement grâce à la campagne de vaccination rapide en cours », a déclaré vendredi le directeur général Ravinder Takkar dans un communiqué de la société aux bourses. « Nous continuons de nous concentrer sur l’exécution de notre stratégie pour améliorer notre position concurrentielle et gagner sur le marché », a-t-il ajouté. Les dépenses d’investissement trimestrielles pour l’expansion de la 4G sont passées de Rs.940 crore à Rs.940 crore au premier trimestre.

Les résultats ont aidé les actions de la société de à terminer en hausse de 4,7% à Rs10,34 sur l’ESB vendredi. Sa valeur nette s’élevait à un crore de Rs52,685,5 négatif.

La société de , qui espère tirer parti du plan de secours récemment annoncé par le gouvernement pour revenir du bord du gouffre, a vu son revenu moyen par utilisateur (ARPU) – une mesure clé de l’industrie – passer de Rs 104 à 109 au premier trimestre. La poussée a été entraînée par une augmentation des tarifs d’entrée de Rs. 49 à Rs. 79, et dans certains forfaits postpayés, a déclaré l’opérateur.

Le taux de désabonnement de la compagnie de téléphone – ou le pourcentage d’utilisateurs quittant son réseau – est tombé à 2,9% contre 3,5%, perdant 2,4 millions d’utilisateurs nets contre 12,4 millions au cours de la période avril-juin. « Cependant, la base d’abonnés 4G a connu un ajout sain de 3,3 millions, avec une base 4G globale maintenant à 116,2 millions », a déclaré l’opérateur. Il a terminé le trimestre avec 253 millions d’abonnés.

Les marges d’exploitation trimestrielles ont augmenté à 41,1 % contre 40,5 % au trimestre précédent.

La société de a accepté le moratoire de quatre ans du gouvernement en vertu duquel elle ne paiera les revenus bruts ajustés (AGR) antérieurs et les redevances de spectre qu’après les exercices 25-26, ce qui, selon les analystes, pourrait lui donner un allégement de trésorerie de Rs1 lakh crore. La compagnie de téléphone à court d’argent avait des cotisations AGR passées d’une valeur de 58 254 crores de Rs, dont elle a payé 7 854 crores de Rs.

Cependant, Vi doit informer le gouvernement s’il acceptera l’option de convertir également les intérêts dus aux paiements différés d’ici le 12 janvier 2022.

ET avait précédemment signalé que Vi avait informé ses prêteurs de la reprise des pourparlers avec des investisseurs mondiaux pour lever des fonds – environ 1 milliard de dollars au cours des deux prochains mois – qui seront utilisés pour l’amélioration des infrastructures.

Au 30 septembre, 10 022,5 crores de roupies – déduction faite de la renonciation reçue – ont été classés des emprunts non courants aux échéances actuelles de la dette à long terme pour non-respect de certaines clauses restrictives.

« À la suite d’une baisse de notation antérieure, certains prêteurs avaient demandé une augmentation des taux d’intérêt et une marge d’argent / une sécurité supplémentaire sur les installations existantes. La société a échangé des correspondances et continue d’être en discussion avec les prêteurs pour les prochaines étapes / renonciations « , a déclaré le télécom .

.

#Vodafone #Idea #affiche #une #perte #crore #pour #ARPU #jusquà #Telecom #News #Telecom