Ecommerce: Introduction à la technologie du commerce électronique en entreprise

Ecommerce: Introduction à la technologie du commerce électronique en entreprise

1.0 Commerce électronique (commerce électronique)

Le commerce électronique, communément appelé ou , est le commerce de produits ou de services effectué via des réseaux informatiques tels qu’Internet. Le commerce électronique s’appuie sur des technologies telles que le commerce mobile, le transfert électronique de fonds, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, le marketing Internet, le traitement des transactions en ligne, l’échange de données électroniques (EDI), les systèmes de gestion des stocks et les systèmes automatisés de collecte de données. Le commerce électronique moderne utilise généralement le World Wide Web au moins à un moment du cycle de vie de la transaction, bien qu’il puisse également englober un plus large éventail de technologies telles que le courrier électronique, les appareils mobiles, les médias sociaux et les téléphones.

Le commerce électronique est généralement considéré comme l’aspect commercial du commerce électronique. Il consiste également en l’échange de données pour faciliter les aspects de financement et de paiement des transactions commerciales. C’est un moyen efficace et efficient de communiquer au sein d’une organisation et l’un des moyens les plus efficaces et utiles de mener des affaires. Il s’agit d’une stratégie d’entrée sur le marché où l’entreprise peut ou non avoir une présence physique.

2.0 Commerce électronique

E-Business est le terme utilisé pour décrire les systèmes d’information et les applications qui prennent en charge et pilotent les processus métier, le plus souvent à l’aide des technologies Web.

Le commerce électronique permet aux entreprises de relier plus efficacement et plus efficacement leurs processus internes et externes, et de travailler plus étroitement avec les fournisseurs et les partenaires pour mieux satisfaire les besoins et les attentes de leurs clients, ce qui améliore les performances commerciales globales.

Alors qu’un site Web est l’une des implémentations les plus courantes, le commerce électronique est bien plus qu’une simple présence sur le Web. Il existe une vaste gamme de technologies Internet, toutes conçues pour aider les entreprises à travailler plus intelligemment et non plus durement. Pensez aux outils de collaboration, à la technologie mobile et sans fil, à la gestion de la relation client et aux médias sociaux, pour n’en nommer que quelques-uns.

3.0 Commerce électronique et commerce électronique

Les termes «  » et « e-business » sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais que signifient réellement ces mots ?

Le commerce électronique fait référence aux transactions en ligne – achat et vente de biens et/ou de services sur Internet.

Le commerce électronique couvre les transactions en ligne, mais s’étend également à toutes les interactions basées sur Internet avec des partenaires commerciaux, des fournisseurs et des clients telles que : la vente directe aux consommateurs, fabricants et fournisseurs ; surveiller et échanger des informations; vente aux enchères des stocks excédentaires; et la conception collaborative de produits. Ces interactions en ligne visent à améliorer ou à transformer les processus et l’efficacité de l’entreprise.

4.0 sous différentes perspectives

Il existe plusieurs manières d’envisager le commerce électronique, présentées ci-dessous :

Communication : C’est la capacité de fournir des produits, des services, des informations ou des paiements via des réseaux comme Internet.

Interface : le commerce électronique signifie l’échange d’informations et de transactions : (entreprise à entreprise, entreprise à consommateur, consommateur à consommateur et entreprise à gouvernement.)

Processus commercial : le commerce électronique désigne les activités qui soutiennent le commerce électroniquement par des connexions en réseau. Par exemple, les processus commerciaux tels que la fabrication et l’inventaire, etc.

En ligne : le commerce électronique est un environnement électronique qui permet aux vendeurs d’acheter et de vendre des produits, des services et des informations sur Internet. Les Produits peuvent être physiques comme des voitures, des ordinateurs, des livres ou des services comme des actualités ou des conseils.

Structure : Le commerce électronique traite de divers supports : données, texte, vidéo, pages Web et téléphonie Internet.

Marché : est un réseau mondial. Un magasin local peut ouvrir une vitrine en ligne et trouver le monde à sa porte – clients, fournisseurs, concurrents et services de paiement. Bien sûr, une présence publicitaire est essentielle.

5.0 Cadre architectural du commerce électronique

Le cadre architectural du commerce électronique signifie la synthèse de diverses ressources existantes telles que SGBD, référentiel de données, langages informatiques, transactions basées sur des agents logiciels, moniteurs ou protocoles de communication pour faciliter l’intégration des données et des logiciels pour de meilleures applications.

Le cadre architectural du commerce électronique se compose de six couches de fonctionnalités ou de services, comme suit :

1. Services applicatifs.
2. Services de courtage, gestion des données ou des transactions.
3. Couches d’interface et de support.
4. Messagerie sécurisée, sécurité et échange électronique de documents.
5. Intergiciel et échange de documents structuré, et
6. Infrastructure de réseau et services de communication de base.

5.1 Services applicatifs

Dans les services de la couche application du commerce électronique, il est décidé quel type d’application de commerce électronique va être mis en œuvre. Il existe trois types d’applications de commerce électronique distinctes, à savoir l’application consommateur-entreprise, l’application entreprise-entreprise et l’application intra-organisationnelle.

5.2 Couche de courtage et de gestion de l’information

Cette couche devient rapidement nécessaire pour faire face aux quantités volumineuses d’informations sur les réseaux. Cette couche fonctionne comme un intermédiaire qui assure l’intégration des services entre les clients et les fournisseurs d’informations, compte tenu de certaines contraintes telles que des prix bas, des services rapides ou la maximisation des bénéfices pour un client. Par exemple, une personne souhaite se rendre aux États-Unis depuis le Bangladesh. La personne consulte les sites de différentes compagnies aériennes pour le billet à bas prix avec le meilleur service disponible. Pour cela il doit connaître les URL de tous les sites. Deuxièmement, pour rechercher les services et les meilleurs prix, il doit aussi alimenter encore et encore les détails du trajet sur différents sites. S’il existe un site qui peut fonctionner en tant que courtier en informations et peut organiser le ticket selon les besoins de la personne, cela économisera beaucoup de temps et d’efforts à la personne. Ce n’est qu’un exemple de la façon dont les sociétés de courtage d’informations peuvent ajouter de la valeur.

Un autre aspect de la fonction de courtage est la prise en charge de la gestion des données et des services de transaction traditionnels. Les maisons de courtage peuvent fournir des outils pour effectuer des mises à jour plus sophistiquées et retardées ou des transactions compensatoires futures.

5.3 Services d’interface et d’assistance

La troisième couche du cadre architectural est la couche d’interface. Cette couche fournit une interface pour les applications de commerce électronique. Les catalogues interactifs et les services de support d’annuaire sont des exemples de cette couche.

Les catalogues interactifs sont l’interface personnalisée vers les applications client telles que les achats à domicile. Les catalogues interactifs sont très similaires au catalogue papier. La seule différence entre le catalogue interactif et le catalogue papier est que le premier a des fonctionnalités supplémentaires telles que l’utilisation de graphiques et de vidéos pour rendre la publicité plus attrayante.

Les services d’annuaire ont les fonctions nécessaires pour la recherche et l’accès aux informations. Les annuaires tentent d’organiser l’énorme quantité d’informations et de transactions générées pour faciliter le commerce électronique.

La principale différence entre les catalogues interactifs et les services d’annuaire est que les catalogues interactifs traitent avec des personnes tandis que les services de support d’annuaire interagissent directement avec les applications logicielles.

5.4 Couche de messagerie sécurisée

Dans toute entreprise, la messagerie électronique est un enjeu important. Les systèmes de messagerie couramment utilisés comme le téléphone, le fax et les services de messagerie présentent certains problèmes, comme dans le cas du téléphone, si la ligne téléphonique est coupée ou si le numéro est erroné, vous n’êtes pas en mesure de livrer les messages urgents. Dans le cas du service de messagerie, si vous souhaitez livrer les messages instantanément, ce n’est pas possible car cela prendra un certain temps en fonction de la distance entre les lieux d’origine et de destination. La solution à ce type de problèmes réside dans les services de messagerie électronique tels que le courrier électronique, le fax amélioré et l’EDI.

La messagerie électronique a changé le mode de fonctionnement de l’entreprise. Le principal avantage de la messagerie électronique est la possibilité d’accéder à la bonne information au bon moment à travers divers groupes de travail.

Les principales contraintes de la messagerie électronique sont la sécurité, la vie privée et la confidentialité grâce aux techniques de cryptage et d’authentification des données.

5.5 Services d’intergiciel

L’énorme croissance des réseaux, de la technologie client-serveur et de toutes les autres formes de communication entre/parmi des plates-formes différentes est la raison de l’invention des services middleware. Les services middleware permettent d’intégrer les logiciels diversifiés et de les faire dialoguer entre eux.

5.6 Infrastructure réseau

Nous savons que le lien efficace et efficient entre le client et le fournisseur est une condition préalable au commerce électronique. Pour cela, une infrastructure réseau est nécessaire. Les premiers modèles d’ordinateurs en réseau étaient les compagnies de téléphone locales et interurbaines. Les lignes de la compagnie de téléphone ont été utilisées pour la connexion entre les ordinateurs. Dès que la connexion informatique a été établie, les données ont voyagé le long de ce chemin unique. Les équipements de commutation des compagnies de téléphone (à la fois mécaniques et informatisés) sélectionnaient des lignes téléphoniques ou des circuits spécifiques qui étaient connectés pour créer le chemin unique entre l’appelant et le récepteur. Ce modèle à connexion unique à commande centralisée est connu sous le nom de commutation de circuit.

illustration non visible dans cet extrait

Figure : Un cadre architectural généralisé du commerce électronique

6.0 Classification des applications de commerce électronique

La classification des applications est donnée ci-dessous :

6.1 Marché électronique

Marché électronique : est un lieu où les acheteurs et les acheteurs en ligne se rencontrent. E-market gère également les transactions commerciales, y compris le transfert d’argent de banque à banque. Dans le e-market, le centre d’affaires n’est pas un bâtiment physique. Mais il s’agit d’un emplacement en réseau où se déroulent les activités commerciales. Dans le marché électronique, les participants tels que les acheteurs, les vendeurs et les gestionnaires de transactions ne sont pas seulement des emplacements différents, mais même ils ne se connaissent pas.

6.2 Système d’information interorganisationnel (IOS)

Un IOS est un système unifié avec plusieurs partenaires commerciaux. Un IOS typique comprendra une entreprise, son fournisseur et ses clients. Grâce à IOS, les acheteurs et les vendeurs organisent les transactions commerciales courantes. Les informations sont échangées sur le réseau de communication en utilisant des formats spécifiques. Ainsi, nul besoin d’appels téléphoniques, de papiers, de documents ou de correspondance.

Les types d’IOS sont indiqués ci-dessous :

– EDI (Electronic Data Interchange): Il fournit une connexion B2B sécurisée sur un réseau à valeur ajoutée (Van’s)
– Extranet : qui fournit une connexion B2B sécurisée via Internet.
– EFT (Electronic ) : Transfert électronique de fonds d’un compte à un autre.
– Formulaires électroniques : formulaires en ligne (pages Web) sur Internet.
– Base de données partagée : informations stockées dans des référentiels (collecte de données) partagées par les partenaires commerciaux
– Gestion de la chaîne d’approvisionnement : coopération entre l’entreprise et ses fournisseurs et clients concernant la prévision de la demande, la gestion des stocks et l’exécution des commandes.

7.0 Types de commerce électronique

Le commerce électronique réalisé entre entreprises diffère de celui réalisé entre une entreprise et ses consommateurs. Il existe cinq types de commerce électronique généralement acceptés :

– Entreprise à entreprise (B2B)
– Entreprise à Consommateur (B2C)
– Consommateur à Entreprise (C2B)
– De consommateur à consommateur (C2C)
– Entreprise à gouvernement (B2G)

7.1 Entreprise à entreprise (B2B)

Business to Business ou B2B fait référence aux activités de commerce électronique entre entreprises. Une entreprise de commerce électronique peut traiter avec des fournisseurs, des distributeurs ou des agents. Ces transactions sont généralement effectuées via l’échange de données informatisé ou EDI. En général, les B2B nécessitent des besoins de sécurité plus élevés que les B2C. Par exemple, les fabricants et les grossistes sont des entreprises B2B.

Avec l’aide du commerce électronique B2B, les entreprises sont en mesure d’améliorer l’efficacité de plusieurs fonctions commerciales courantes, notamment la gestion des fournisseurs, la gestion des stocks et la gestion des paiements.

En utilisant des applications commerciales compatibles avec le commerce électronique, les entreprises sont en mesure de mieux contrôler les coûts de leurs fournisseurs en réduisant les coûts de traitement des bons de commande et les temps de cycle. Cela a l’avantage supplémentaire de pouvoir traiter plus de bons de commande à moindre coût dans le même laps de temps. La technologie du commerce électronique peut également servir à raccourcir le cycle commande-expédition-facturation de la gestion des stocks en reliant les partenaires commerciaux à l’entreprise pour fournir un accès plus rapide aux données. Les entreprises peuvent améliorer leurs capacités d’audit des stocks en suivant électroniquement les expéditions de commandes, ce qui se traduit par des niveaux de stocks réduits et améliore la capacité de l’entreprise à fournir un service « juste à temps ».

Cette technologie de commerce électronique est également utilisée pour améliorer l’efficacité de la gestion des paiements entre une entreprise et ses partenaires et distributeurs. En traitant les paiements par voie électronique, les entreprises sont en mesure de réduire le nombre d’erreurs d’écriture et d’augmenter la vitesse de traitement des factures, ce qui entraîne une baisse des frais de transaction.

7.2 Entreprise à client (B2C)

Business to Customer ou B2C fait référence aux activités de commerce électronique axées sur les consommateurs plutôt que sur les entreprises. Par exemple, un libraire serait une entreprise B2C telle qu’Amazon.com et d’autres entreprises qui suivent un modèle commercial ou des modèles commerciaux de courtage. D’autres exemples pourraient également être l’achat de services auprès d’une compagnie d’assurance, la réalisation de transactions bancaires en ligne et l’utilisation de services de voyage.

7.3 Client à entreprise (C2B)

Customer to Business ou C2B fait référence aux activités de commerce électronique, qui utilisent des modèles de tarification inversés où le client détermine les prix du produit ou des services. Dans ce cas, l’accent passe de la vente à l’achat. L’accent est mis de plus en plus sur l’autonomisation des clients.

Dans ce type de commerce électronique, les consommateurs ont le choix entre une grande variété de produits et de services, ainsi que la possibilité de spécifier la gamme de prix qu’ils peuvent se permettre ou sont prêts à payer pour un article, un service ou un produit particulier. En conséquence, cela réduit le temps de négociation, augmente la flexibilité et crée une facilité au point de vente pour le commerçant et le consommateur.

7.4 Client à Client (C2C)

Client à client ou C2C fait référence aux activités de commerce électronique, qui utilisent un modèle de style d’enchère. Ce modèle consiste en une transaction de personne à personne qui exclut complètement les entreprises de l’équation. Les clients font également partie de l’entreprise et C2C permet aux clients de traiter directement les uns avec les autres. Un exemple de ceci est le géant des enchères par les pairs, Ebay.

7.5 Entreprise à gouvernement (B2G)

C’est une nouvelle tendance dans le commerce électronique. Ce type de commerce électronique est utilisé par les services gouvernementaux pour atteindre directement les citoyens en créant des sites Web. Ces sites Web ont des politiques gouvernementales, des règles et des règlements liés aux départements respectifs. Tout citoyen peut interagir avec ces sites pour en connaître les différents détails. Cela aide les gens à connaître les faits sans se rendre dans les départements respectifs. Cela fait également gagner du temps aux employés ainsi qu’aux citoyens. Le concept de Smart City a été développé à partir du commerce électronique B2G.

8.0 Les avantages du commerce électronique

Peu d’innovations dans l’histoire de l’humanité englobent autant d’avantages potentiels que le commerce électronique. La nature mondiale de la technologie, le faible coût, la possibilité d’atteindre des centaines de millions de personnes, la nature interactive, la variété des possibilités, l’ingéniosité et la croissance de l’infrastructure de soutien (en particulier le Web) entraînent de nombreux avantages potentiels pour les organisations, les individus et société. Ces avantages commencent tout juste à se matérialiser, mais ils augmenteront considérablement à mesure que le commerce électronique se développera. Il n’est pas surprenant que certains soutiennent que la révolution du commerce électronique est tout aussi profonde que le changement qui a accompagné la révolution industrielle.

8.1 Avantages pour les organisations

– Les avantages pour les organisations sont les suivants :
– Le commerce électronique étend le marché au marché national et international avec une mise de fonds minimale, une entreprise peut facilement et rapidement localiser plus de clients, les meilleurs fournisseurs et les partenaires commerciaux les plus appropriés dans le monde entier.
– Le commerce électronique diminue le coût de création, de traitement, de distribution, de stockage et de récupération d’informations sur papier. Par exemple, en introduisant un système d’approvisionnement électronique, les entreprises peuvent réduire les coûts administratifs d’achat jusqu’à 85 %.
– Capacité à créer des entreprises hautement spécialisées. Par exemple, les jouets pour chiens qui ne peuvent être achetés que dans les animaleries ou les grands magasins et les magasins discount du monde physique sont désormais vendus dans un site spécialisé www.dogtoys.com (voir aussi www.cattoys.com).
– Le commerce électronique permet de réduire les stocks et les frais généraux en facilitant la gestion de la chaîne d’approvisionnement de type « pull ». Dans un système de type pull, le processus commence à partir des commandes des clients et utilise la fabrication juste à temps.
– Le traitement de type pull permet une personnalisation coûteuse des produits et services, ce qui offre un avantage concurrentiel à ses implémenteurs.
– Le commerce électronique réduit le délai entre la mise de capitaux et la réception des produits et services.
– Le commerce électronique initie des projets de réingénierie des processus métier En modifiant les processus, la productivité des vendeurs, des travailleurs du savoir et des administrateurs peut augmenter de 100 % ou plus.
– Le commerce électronique réduit le coût des télécommunications Internet est beaucoup moins cher que les réseaux à valeur ajoutée.
– Les autres avantages incluent une image améliorée, un service client amélioré, de nouveaux partenaires commerciaux, des processus simplifiés, un cycle et un délai de livraison réduits, une productivité accrue, l’élimination du papier, un accès accéléré à l’information, des coûts de transport réduits et une flexibilité accrue.

8.2 Avantages pour les consommateurs

– Les avantages du commerce électronique pour les consommateurs sont les suivants :
– Le commerce électronique permet aux clients de faire leurs achats ou d’effectuer d’autres transactions 24 heures sur 24, toute l’année, à partir de presque n’importe quel endroit.
– Le commerce électronique offre au client plus de choix ; ils peuvent choisir parmi de nombreux fournisseurs et parmi de nombreux autres produits.
– Le commerce électronique offre fréquemment aux clients des produits et des services moins chers en leur permettant de faire leurs achats dans de nombreux endroits et d’effectuer des comparaisons rapides.
– Dans certains cas, notamment avec les produits numérisés, le permet une livraison rapide.
– Les clients peuvent recevoir des informations pertinentes et détaillées en quelques secondes, plutôt qu’en jours ou en semaines.
– Le commerce électronique permet de participer mangé aux enchères virtuelles.
– Le commerce électronique permet aux clients d’interagir avec d’autres clients dans les communautés électroniques et d’échanger des idées ainsi que de comparer leurs expériences.
– Le commerce électronique facilite la concurrence, ce qui se traduit par des remises substantielles.

8.3 Avantages pour la société

Les avantages du commerce électronique pour la société sont les suivants :

– Le commerce électronique permet à plus d’individus de travailler à domicile et de faire moins de déplacements pour faire leurs courses, ce qui se traduit par moins de circulation sur les routes et moins de pollution de l’air.
– Le commerce électronique permet de vendre certaines marchandises aux prix les plus bas, afin que les personnes moins aisées puissent acheter plus et augmenter leur niveau de vie.
– Le commerce électronique permet aux habitants des pays du tiers monde et des zones rurales de profiter de produits et de services qui, autrement, ne leur seraient pas accessibles.
– Le commerce électronique facilite la prestation de services publics, tels que les soins de santé, l’éducation et la distribution de services sociaux gouvernementaux à un coût réduit et/ou de meilleure qualité. Les services de soins de santé, par exemple, peuvent atteindre les patients des zones rurales.

9.0 Les limites du commerce électronique

Les limitations du peuvent être regroupées en deux catégories qui sont :

– Limites techniques et
– Limitations non techniques

9.1 Limites techniques du commerce électronique

Les limitations techniques du sont les suivantes :

– Il y a un manque de sécurité, de fiabilité, de normes et de protocoles de communication.
– La bande passante de télécommunication est insuffisante.
– Les outils de développement de logiciels sont toujours en évolution et changent rapidement.
– Il est difficile d’intégrer les logiciels Internet et avec certaines applications et bases de données existantes.
– Les fournisseurs peuvent avoir besoin de serveurs Web spéciaux et d’autres infrastructures en plus des serveurs de réseau.
– Certains logiciels de commerce électronique peuvent ne pas s’adapter à certains matériels ou peuvent être incompatibles avec certains systèmes d’exploitation ou d’autres composants.
– Au fil du temps, ces limitations s’atténueront ou seront surmontées ; une planification appropriée peut minimiser leur impact.

9.2 Limitations non techniques

Parmi les nombreuses limitations non techniques qui ralentissent la diffusion du commerce électronique, les suivantes sont les principales :

Manque de sensibilisation : Le manque de sensibilisation à la technologie et à ses avantages potentiels est également responsable de la faible croissance du commerce électronique. Le manque d’intérêt et de volonté de faire un changement de paradigme est devenu un problème crucial. De nombreuses entreprises ne sont pas disposées à accepter que leurs activités aient besoin d’un changement révolutionnaire pour subsister dans le monde potentiellement numérique. Le défi le plus important aujourd’hui concerne la sensibilisation des clients potentiels aux avantages du commerce électronique, l’éducation du marché et les clients eux-mêmes opteront pour ces services.

Manque d’infrastructure : Le développement des infrastructures de commerce électronique en est à ses balbutiements au Bangladesh. Cette évolution insatisfaisante est un autre goulot d’étranglement majeur pour le succès des affaires nettes au Bangladesh. Ce coût élevé du développement des infrastructures pour le commerce électronique inclut également le coût des lignes louées.

Manque de confiance : Les Bangladais hésitent encore à acheter sur Internet. Le manque de produits de qualité, la livraison rapide des produits car certains d’entre eux ont tendance à être en rupture de stock, le manque de sécurité des solutions sont les raisons potentielles de ne pas développer le commerce électronique. Les gens ne comprennent pas cette nouvelle façon d’acheter et de vendre des produits, c’est-à-dire les services dans un environnement numérique qui sont disponibles en ligne.

Attitude sceptique : bien qu’Internet continue de croître à un rythme rapide, parallèlement aux transactions de commerce électronique, les acheteurs sont toujours sceptiques quant à la sécurité et n’ont pas rapidement fait confiance à l’envoi d’informations personnelles telles que des numéros de carte de crédit ou une adresse sur Internet. Le manque d’imagination et de compréhension adéquates de ce que les technologies Web peuvent apporter aux marchés et à la concurrence ne fait qu’ajouter au retard du développement économique. Les vieilles habitudes commerciales sont exigeantes et contrôlent l’entreprise. L’attitude opposée au risque des gens est évidente et attendre que les autres dirigent est également une autre attitude.

Fraudes aux cartes de crédit : Au Bangladesh, les canaux de distribution ne sont qu’une partie du problème lié aux paiements électroniques. Le plus gros problème est celui de la sécurité. Toutes les transactions liées aux cartes de crédit sont approuvées hors ligne et étant donné l’incidence élevée des fraudes, les banques sont extrêmement réticentes à les approuver. En fait, il existe des rapports non confirmés d’une banque multinationale refusant d’approuver les transactions par carte de crédit effectuées par un grand portail du Bangladesh.

Absence de lois fiscales : Le commerce électronique sur Internet a effectivement éliminé les frontières nationales. Cela a posé une question importante quant à la taxation des transactions sur Internet. Les affaires nettes posaient de nombreux problèmes technologiques et juridiques particuliers, ce qui rendait difficile l’imposition d’impôts et la formulation d’une politique fiscale saine.

Cyber-lois : Un autre problème important est le manque de cyber-lois complets afin d’assurer la sécurité et la protection. Il ne devrait y avoir aucune réglementation légale ni aucun obstacle à un développement plus rapide et accru du commerce électronique. Le besoin criant de l’heure est une action urgente à prendre par le gouvernement pour promulguer des cyber-lois, y compris le transfert électronique de fonds, et des modifications de la loi officielle sur les secrets.

Dilemme de stock : Beaucoup de gens ne sont pas très satisfaits des tendances du commerce électronique. Bien que les achats en ligne soient en croissance, la frustration l’est aussi. L’une des principales sources d’insatisfaction est le dilemme de la rupture de stock. Dans la plupart des cas, les produits ou services annoncés ne sont pas disponibles. Les options de rétroaction et de ne pas recevoir de suggestions sont également des motifs d’agacement. De nombreux consommateurs en ligne veulent des informations plus détaillées sur leurs achats mais ne sont pas disponibles. Le Net devient de plus en plus courant et les attentes deviennent également plus courantes.

Manque de compétences et d’expertise : Le manque de personnel qualifié et formé entrave la croissance de la mise en œuvre du commerce électronique lié à l’informatique. L’utilisation du Net pour le commerce nécessite une introduction complexe de serveurs, de logiciels de navigation et des connaissances en conception de sites Web, hébergement, promotion et bien d’autres compétences. Cela demande de comprendre beaucoup de choses nouvelles. De nombreuses entreprises bangladaises ne sont pas prêtes à aborder le commerce électronique. Pour de nombreuses maisons de commerce pour lesquelles le commerce sur Internet peut ne pas fonctionner, il faudrait beaucoup d’efforts pour chaque petit retour.

Indignation sur Internet : les défaillances des réseaux et du Net lui-même peuvent faire des ravages. Nous lisons fréquemment des articles de presse faisant état d’attentats sur Internet. L’industrie informatique n’essaie pas encore d’améliorer la fiabilité du réseau pour empêcher ces outrages. La fiabilité est un problème majeur dans les affaires en ligne qui doit être pris en compte.

Absence d’image de marque cybernétique : Un autre problème est que la publicité et le Net ont tendance à se concentrer sur le commerce électronique plutôt que sur les marques présentes dans le monde réel. Cela aurait un effet dissuasif sur la fidélisation des consommateurs. La chose la plus importante pour cela est une image de marque et un pouvoir. Bien que le nom déjà existant soit connu et fiable, le problème est de savoir comment l’étendre à la nouvelle réalité cybernétique. Une préoccupation devrait être de préserver les anciennes valeurs de confiance et de fiabilité de la marque, et en même temps, de la maintenir sur le Net. Dans le même temps, toute la structure de l’entreprise devra subir un changement restructuré.

Rôle inadéquat du gouvernement : Le gouvernement ne prend pas au sérieux la technologie de l’information liée au commerce électronique en termes de promotion. Sensibiliser, dispenser une éducation aux avantages du commerce électronique, promulguer de nouvelles lois sur la cybersécurité, modifier les lois commerciales existantes, développer une infrastructure de communication solide sont les principaux rôles nationaux que le gouvernement doit jouer.

Aucun encouragement de la part de la communauté des affaires : La communauté des affaires est un secteur extrêmement important à cibler pour l’introduction de toute innovation technologique dans les affaires. Cela signifie que c’est la communauté des affaires qui soutient le commerce électronique et influence grandement le processus de réflexion et d’adoption de divers segments de la société pour aller de l’avant dans le domaine des technologies de l’information. Il motive les personnes qui partagent le courage et la conviction de faire évoluer le nouveau paradigme commercial.

Préférence des sites étrangers : les acheteurs en ligne au Bangladesh ne préfèrent pas dans une large mesure les sites Web bangladais et préfèrent les sites Web américains et étrangers. Il y a de nombreuses raisons à cela, car ils offrent une meilleure sélection, des prix, des stocks, des produits de qualité, l’expédition, la sécurité du processus de paiement, un service client et une grande variété de sites, entre autres.

Difficulté de réingénierie : La structure de l’entreprise Web devra subir un changement drastique et être réorganisée. Il ne s’agit pas seulement d’avoir un site Web ou de coller une adresse Web sur la publicité conventionnelle ou de transférer quelques personnes vers une nouvelle division et une nouvelle désignation. Il s’agit de se libérer et de créer de nouveaux services Web pour satisfaire les clients existants.

Internet pour les petites entreprises : un autre problème est que pour un projet majeur, une grande entreprise de produits de consommation a besoin de profiler les clients qui entreprennent des transactions via le commerce électronique. Le commerce électronique est toujours dominé par les grandes entreprises. Les petites et moyennes entreprises doivent profiter de tout sur le Net. Les achats en ligne gagnent clairement du terrain auprès des consommateurs et les détaillants doivent suivre le rythme des demandes croissantes.

Stades naissants : Le commerce électronique en est encore à ses balbutiements. Le commerce bangladais est en train de s’établir dans le domaine des affaires sur Internet. Le concept de est encore en phase d’évolution, c’est un métier qui reste à définir. La fonction informatique n’a pas dépassé le département marketing et les cartes de crédit, les comptes marchands, les signatures numériques et le paiement rapide et il faut se rendre compte que le rôle du commerce électronique consiste davantage à exploiter les ressources technologiques pour générer des bénéfices aux internautes. Seules quelques grandes maisons bangladaises sont allées en ligne pour explorer les potentiels du commerce électronique.

Le commerce électronique n’a pas encore décollé au Bangladesh, car les consommateurs bangladais hésitent à laisser leurs numéros de carte de crédit sur le Net. Ils regardent avec méfiance le commerçant du quartier et concluent un dur marché. Ainsi, les sites perdent des milliers de clients.

10.0 Paiement électronique

Les paiements électroniques sont des paiements par débit ou par crédit qui sont traités entièrement électroniquement, la valeur passant d’un compte bancaire à un autre compte bancaire. Les paiements par crédit, souvent appelés virements électroniques (ECT) ou virements électroniques de fonds (TEF), sont ceux où un client demande à sa banque d’effectuer un paiement, par voie électronique, sur un autre compte bancaire. Les paiements par débit, appelés prélèvements automatiques, sont ceux où un client demande à sa banque d’autoriser le paiement à être débité de son compte bancaire.

11.0 Avantages du paiement électronique

Les systèmes de paiement électronique sont des systèmes logiciels qui permettent le traitement des cartes de crédit en ligne. Via un système de paiement électronique, les utilisateurs peuvent parcourir un catalogue en ligne et acheter des articles en ligne grâce à des transactions en ligne automatisées. Le lancement d’un site Web de commerce électronique améliore en fin de compte la façon de faire des affaires, augmente le niveau des ventes, étend les affaires aux marchés locaux et étrangers et améliore les relations avec les clients existants.

11.1 Ventes

Votre présence en ligne crée un profil d’entreprise plus fort et donne accès à de nouveaux marchés locaux et étrangers. La disponibilité accrue de vos produits auprès d’une clientèle plus large via un système de paiement électronique étend vos services de vente par correspondance actuels et atteint d’autres clients potentiels et entreprises locales grâce à une exposition accrue. Un catalogue en ligne, avec des fonctions de commande et de paiement en ligne, pour vendre vos produits offre l’avantage supplémentaire que vous pouvez afficher des informations sur chaque article à vendre et indiquer s’il est disponible en stock. L’affichage de produits connexes sur les pages consultées est également une promotion des ventes subtile qui pourrait inciter le client à acheter plus de produits.

11.2 Assistance client

Les systèmes de paiement électronique permettent un traitement et une livraison plus rapides des commandes, ce qui permet une plus grande efficacité dans les modèles business to business (B2B) et business to consumer (B2C). Des services d’assistance client améliorés, des délais de livraison plus courts et un service 24 heures sur 24 dans le monde entier garantissent une expérience d’achat satisfaisante pour vos clients. Via le système de paiement électronique, il est facile de mettre en œuvre un service personnalisé pour vos clients en activant des services d’abonnement et de fournir des informations en temps opportun sur les offres spéciales et les promotions. Les newsletters sont une stratégie marketing efficace qui incite vos clients à revenir sur votre site Web et à acheter plus de produits.

11.3 Marketing amélioré

Un site Web de commerce électronique aidera votre entreprise à acquérir un avantage concurrentiel et à accroître l’intérêt du public. An online presence will not only improve and facilitate your current marketing strategy but it will also yield new opportunities in the business to business environment through increased exposure and increased efficiency.

11.4 Running Costs

An electronic payment system introduces potential cost savings through an improved business model and effective supply chain management, since much of the transaction process will be automated. Whereas, in a manual system your clients need to first contact your company to obtain a quote and check for product availability, through an electronic payment system, they can check your price offers, delivery times and place their orders in a couple of minutes. Lower running costs and shorter lead times enable the company to cater for bulk orders received from local businesses.

12.0 Disadvantages of Electronic payment

12.1 Online Security

When we check out at a merchant and use our credit cards we must present photo ID. However when making online payments there is no real authentication process to verify that the person entering the information online is not a criminal. Without this verification process time becomes of the essence when it comes critical to dispute a fraudulent charge made using your credit/debit card because research is needed to prove your case.

12.2 Missed Errors

Can you imagine being in business since 1970, each time you needed to replenish inventory you contacted your supplier with whom you have a personal relationship to place your order. The supplier delivers your goods in a timely fashion. Upon delivery an invoice is provided and you either pay COD (cash on delivery) or mail in your payment. Now 21st Century technology is presented; you submit your order online which requires payment before delivery. Once the goods arrive you realize you mistakenly order the wrong material. Now you have you merchandise that cannot be used and you are out your money. More time is now needed to return the “unnecessary material” to wait for the replacement order to arrive. For many people the old way was more efficient.

12.3 Fees

Management courses have taught us that there is an opportunity cost for every choice we make. Surprisingly, OPS are no different. Since the core business of many organizations is not IT based and more specifically not specialized in Online Payment Systems an outside vendor is required to provide the online payment services. An Online Payment Systems vendor like PayPal requires the merchant to pay a convenience fee ranging between 2.2%-3.9%. Would it be beneficial to use their services as opposed to alternative payment methods? For corporate organizations this fee may prove to be inconsequential. However, for the small business owner these fees could equate to astronomical figures eating away at the bottom line.

And also many more.

13.0 Typical E-Payment Types in

The modes of payment have surely changed in so many different ways. But it is important to take note that this change is on a positive note and not a negative one. In relation on how we get to make payments, the introduction of payment systems into the market has clearly made things a lot better. These systems are designed to make money transfer from one account to the other quick and easy as it can be done in a matter of seconds. The systems will come in two distinct features but for now we want to take a quick look at some of the different types of electronic payment systems. These are the kind of systems that will accept payments through electronic means.

13.1 Electronic cards

Electronic cards are designed to reflect your bank account. By having one, it means that you definitely do not need to visit your bank physically in order to access your account. Mostly cut out of hard plastic material to make them durable, the cards will have a magnet trip that allows the machines to be able to gain access to your bank account electronically. They will come in three major types. The debit card, the credit card and the prepaid card. All that the vender has to do is to swap your card across the payment system where a message will be sent to your bank and immediately reply with a confirmation message. All this is done in a matter of seconds.

13.2 Internet

This is a unique payment system that allows transactions to occur online. There are normally different sites through which you can be able to do this but the two most commonly practiced methods of online payments are direct transfers from one bank account to another or the use of cards.

13.3 Use of mobile phones

Mobile phones are turning out to be more than just a communication gadget. They are even referred to as smart phones due to the many additional features that they have. Although it will give you limited transactions to carry out, the best kinds of payment system available for mobile phones are mobile banks. There are a number of mobile subscriber firms that have developed the app that allows the mobile users to have an account that they can gain access to through their mobile phone number.

13.4 Online accounts

This kind of payment system is slowly on the rise. We can attribute this to the increase of online shopping. Having an online account with either PayPal money bookers and or any provider allows you to be able to transfer funds more quickly as there are no restrictions and limitations on what you can do with your electronic money. One can be able to access their online accounts through their phones and or computers. These accounts are so simple to use.

14.0 The ICDT Business Strategy Model

The ICDT model, developed by Albert Angehrn at INSEAD, is a systematic approach to the analysis and classification of business-related Internet strategies. It serves as a basis for identifying how existing goods and services can be extended and redesigned to take advantage of the Internet, as well as suggesting the characteristics of new goods and services made possible through this new medium.

Angehrn’s model is based on four virtual spaces:

14.1 Virtual Information Space

This space is where a firm displays information about their organization about their products or services. This space is the easiest space for the business to enter and it is a typically first step taken towards the virtual market space.

For example major concerns are

1. The information that it displays is accurate and current.
2. The information that it displays is only viewed by authorized users.
3. Customers can easily find the site and negotiate through it once they have reached the site.
4. The site accessible without long unit times.

Figure: ICDT Business Strategy Model

illustration not visible in this excerpt

14.2 Virtual Distribution Space

This space is used to deliver the product or services required or purchased by the consumer. For virtual delivery to occur, the products being delivered must be digital (software) or the service performed digitally (ex – online broker). Online news services and software companies have been quick to market and deliver their products electronically.

For major concerns are

1. Delivery of products and services to legitimate customers only.
2. Reliable delivery of product and services

14.3 Virtual Transaction Space

This space is used to initiate and execute the sales order which are nothing but transactions. Apart from those companies engage in virtual distribution space, most companies have been reluctant to enter this space. The major concern contributing to this reluctant is data security.

The major concerns of are

1. Security over data.
2. Accuracy and integrity of processing data methods.
3. Privacy concerns by customers.

14.4 Virtual Communication Space

This space is used to enable relationships building, negotiations and exchange of ideas such as char room, virtual communities, forums etc. is effected if such a community is a service for which its members pay.

15.0 Mobile Commerce

Mobile () is a term that describes online sales transactions that use wireless electronic devices such as hand-held computers, mobile phones or laptops. These wireless devices interact with computer networks that have the ability to conduct online merchandise purchases. Any type of cash exchange is referred to as an transaction. Mobile is just one of the many subsets of electronic commerce.

Mobile may also be known as mobile commerce.

16.0 Why Concept is Became So Popular

The Concept is Became So Popular because of the reasons described below:

16.1 Affordability of mobile devices

It is no denying fact that mobile devices like cellphones and tablets are far more affordable than desktops and laptops, and an average Bangladeshi consumer doesn’t have much disposable income in his hand to buy high end devices. Plus, one doesn’t even really need expensive smartphones to shop online or make mobile transactions.

16.2 Doing things on the go

Mobile devices give the freedom to do things like shopping, booking tickets, making hotel reservations etc. anytime anywhere. And in Bangladesh, there is a large young consumer base, who want fast instantaneous processes on the move. One doesn’t need to wait to reach home or to a cyber cafe to pay bills or make an urgent purchase online.

16.3 Mobile Internet connectivity

customers are not bound by limited wired and Wi-Fi Internet connections. In the last 3-4 years, the number of users who access the Internet through a 3G connection has grown to round 22 Mn. Now compare this with the 15 Mn fixed line broadband connections accrued over the last 17 years, there is a notable difference.

Even though has spread its roots throughout the country, it still hasn’t reached the places where people have no broadband or no computer. could and will change this.

16.4 Mobile Payments

Mobile Payments is a new mode of payment as an alternative to traditional methods like cash, cheque credit cards etc. A customer can use a mobile phone to transfer money or to pay for goods and services. A mobile payment could be made by an app, data connection, IVR and even SMS, so anyone who has a bank account can make a transaction. This could aid in reducing cash-dependencies of people, particularly in rural Bangladesh.

16.5 Security

Mobile platforms are still relatively free from viruses and other threats. And even in case of a fraudulent activity, credit tracking by GSM/GPRS/GPS is easy and quick. Thus increasing the credibility, and giving better assurance to the skeptical Bangladesh population. Also, seldom do people part from their phones, so there are less chances of misuse of login information that may happen on computer systems.

16.6 Bridging the gap between and conventional stores

Brick and mortar stores are getting a lot of heat from online stores, which are luring their customers away by offering better product prices and discounts. When a person goes out for shopping, mobile acts as a conduit between the two poles, people compare prices online before buying something. This could be, and is being used by retailers to their benefit by offering location based services, barcode scanning, and push notifications to improve the customer experience of shopping in physical stores.

16.7 Greater target audience for advertisements

The problem with online advertising is that people have to be ‘online’ to view it. Several players in India have come out with TV commercials to advertise their websites. However, mobile is a better platform to do the same. Even with Government’s regulation on bulk messaging, companies could still target a mass of people collectively by sending promotional content via SMS if a user hasn’t activated the DND service or wants to receive those ads.

16.8 Low tariffs-High revenue

Mobile data tariffs in Bangladesh are the cheapest in the world. Unlike PC Internet affordability of 3G connectivity has improved significantly. For instance, Airtel reported its 3G price to be BDT 0.60 per MB last month, which is less than the global average of 3 cents or BDT 3.49. Such low rates will encourage people to use more of Mobile Internet, and eventually engage into as well. Considering the large mobile user base in Bangladesh, the government could work with mobile companies to increase the overall revenue, by increasing Average revenue per user (ARPU).

16.9 Personalization

In a true sense Personal Computers are not really personal. Desktops and even laptops are shared by multiple people living in the same family or working together in an office. However the same isn’t true in case of cellphones. Whichever strata of the society a person may belong to, a phone has become an indispensable extension of oneself. People are more comfortable using their phones for various activities, as it gives them a sense of privacy and security, while offering easy usability. Since already there are way more mobiles in Bangladesh than computers, could gradually grow bigger than .

17.0 Application

Many more people have access to a mobile phone that to a computers and this means that has the opportunity to connect not just big businesses but also small business and consumers on a massive scale. In this sense, mobile phones have the potential to bridge the digital divide and allow organizations and individuals to reach out to one another more easily than ever before.

After the appearances of a new technology a remarkable growth occurs in it. This has been the same in mobile commerce.

Mobile Commerce has gained increasing acceptance amongst various sections society in last few years. The reasons for its growth can be traced back to technological and demographical developments that have influenced many aspects of the socio-cultural behavior in today‘s world. Mobile services have registered impressive growth in preceding years and is slowly but surely showing signs of a healthy growth.

The major mobile commerce applications along with details of each is given below:

17.1 Travel and Ticketing

By utilizing the B CODE technology or NFC technology we could use the mobile phone as a means receiving E-Tickets. B CODE tech consists of sending text SMS which is scan able from the mobile phone display screen through the related set. So by receiving the chosen SMS, the ticket is practically received and we could present the mobile phone to the scanning machine at the ticket receipt spot.

17.2 Commerce

Commerce is the exchange or buying and selling of commodities on a large scale involving transportation of goods from place to place. It is boosted by the convenience and ubiquity conveyed by mobile commerce technology. There are many examples showing how mobile commerce helps commerce. For example, consumers can buy products from a vending machine or pay a parking fee by using their cellular phones, and mobile users can check their bank accounts and perform account balance transfers without needing to go to a bank.

17.3 Education

Similar to other wired technologies, mobile wireless technologies have first been used in industry sectors such as business. The movement of mobile wireless technologies in education is a recent trend, and it is now becoming the hottest technology in higher education.

17.4 Enterprise Resource Planning (ERP)

In the coming mobile commerce era, users will want to be able to have access to the right resources and work as efficiently as possible- whether they are traveling, seeing a customer or working at other remote locations- with their ERP systems. Many ERP vendors are currently researching for means to provide mobility to ERP users. They attempt to connect employees to their work more effectively than ever before by enabling mobile phones and other wireless devices to become a new kind of tool to seamlessly exchange information, automate data entry and perform a range of transactions anytime, anywhere

17.5 Entertainment

Entertainment has always played a crucial role in Internet applications and is probably the most popular application for the younger generation. Mobile commerce makes it possible to download game/image/music/video files at anytime and anywhere, and it also makes on-line games and gambling much easier to access and play. It is projected that by 2005, 80 percent of all mobile users in the United States and Western Europe will play mobile games at least occasionally.

17.6 Health Care

The cost of health care is high and mobile commerce can help to reduce it. By using the technology of mobile commerce, physicians and nurses can remotely access and update patient records immediately, a function which has often incurred a considerable delay in the past. This improves efficiency and productivity, reduces administrative overheads, and enhances overall service quality. Mobile technologies such as PDAs, Laptops or Tablet PCs can be of great value in hospitals and healthcare facilities by allowing better access to critical information – e.g. patient status, staff and patient location and facilities availability. Healthcare facilities that choose to adopt such technologies may be able to not only perform better but ultimately provide more efficient and better quality of care for patients.

17.7 Inventory Tracking and Dispatching

Just-in-time delivery is critical for the success of today‘s businesses. Mobile commerce allows a business to keep track of its mobile inventory and make time- definite deliveries, thus improving customer service, reducing inventory, and enhancing a company‘s competitive edge. Major delivery services such as UPS and FedEx have already applied these technologies to their business operations worldwide with great success.

17.8 Traffic

Traffic is the movement of vehicles or pedestrians through an area or along a route. The passengers in the vehicles and the pedestrians are all mobile objects, ideal clients of mobile commerce. Also, traffic control is usually a major headache for many metropolitan areas. Using the technology of mobile commerce can easily improve the flow of traffic in many ways. For example, a mobile handheld device can have the capabilities of a GPS, such as determining the driver‘s exact position, giving directions, and advising on the current status of traffic in the area. A traffic control center could also monitor and control the traffic according to the signals sent from mobile devices in the vehicles.

18.0 Limitations of

Despite the fact that the use of is growing rapidly there are still limitation that causes limited use of :

18.1 Bandwidth

The limited bandwidth that can be support by mobile devices currently is very small which causes web developers to reduce the usage of rich data.

18.2 Screens Size

The screen size of a mobile device is very limited. This also limits the viewing capacity of the user.

18.3 Less Powerful Processors

Due to the slow processing speed web developer would have to use server side scripting which will bring more load to the servers.

18.4 Cost of Wireless Connection

As wireless connection of a mobile device to the internet is still a relatively new technology the cost of using such connection is also expensive as the technology is still under heavy development.

18.5 Lack of Security

Currently there is no dedicated standard protocol for which is a very big limitation.

18.6 Lack of Standard

There are a lot of device operating systems and platforms, middleware solutions and networks and make application development for the wireless Internet a formidable task with compare to the wired operating systems. Currently there is no standard dedicated for the Applications. Currently several progress/efforts is going on for this.

18.7 Health Limitation

Cellar mobile frequencies is sometimes dangerous to health. Sometimes they are cause of Cancer. It is invented that they sometime interfere the operations of some medical devices i.e. pacemaker.

19.0 Mobile Generations

G in 2G, 3G and 4G stands for the “Generation” of the mobile network. Today, mobile operators have started offering 4G services in the country. A higher number before the ‘G’ means more power to send out and receive more information and therefore the ability to achieve a higher efficiency through the wireless network.

As the name would suggest, 1G was the first generation of mobile networks. Here basically, radio signals were transmitted in ‘Analogue’ form and expectedly, one was not able to do much other than sending text messaging and making calls. But the biggest disadvantage, however came in the form of limited network availability, as in the network was available only within the country.

2G networks on the other hand, were based on narrow band digital networks. Signals were transmitted in the digital format and this dramatically improved the quality of calls and also reduced the complexity of data transmission. The other advantage of the 2G network came in the form of Semi Global Roaming System, which enabled the connectivity all over the world.

Between 2G and 3G there was a short phase in between where mobile phones became sleeker and more ‘pocketable’ if we can call it that. This is popularly referred to as 2.5G where the quantity of radio waves to be transmitted was much lower. This in turn had an effect on the shape and structure of mobile phones. But most of all, 2.5G helped in the ushering of GPRS (General Pocket Radio Service).

The 3rd generation of mobile networks has become popular largely thanks to the ability of users to access the Internet over devices like mobiles and tablets. The speed of data transmission on a 3G network ranges between 384KBPS to 2MBPS. This means a 3G network actually allows for more data transmission and therefore the network enables voice and video calling, file transmission, internet surfing, online TV, view high definition videos, play games and much more. 3G is the best option for users who need to always stay connected to Internet.

4th Generation mobile networks are believed to provide many value added features. In addition to all the 3G facilities, data transmission is believed to go through the roof with speeds ranging between 100MBPs to 1GBPS. Phew! Happy talking, surfing, conferencing, chatting, networking, partying, or whatever you want to do on your mobile phone.

illustration not visible in this excerpt

— The End —

.

Ecommerce: Introduction à la technologie du commerce électronique en entreprise

#Introduction #technologie #commerce #électronique #entreprise